Sandrine Genin-Lahmar votre avocat divorce à Reims

Maître Sandrine GENIN-LAHMAR, avocat à Reims depuis 2011, exerce au sein d’un Cabinet pluridisciplinaire avec une prédominance en droit de la famille situé 10 rue Bonhomme à REIMS, en Champagne-Ardennes à proximité de la place du Forum et de la Cathédrale.

Sandrine GENIN-LAHMAR intervient dans toute la France et principalement dans la région GRAND-EST.

Elle accompagne de manière personnalisée ses clients afin de les conseiller au mieux et de définir avec eux la meilleure stratégie.

La réactivité et la disponibilité sont ainsi les maîtres mots de sa relation avec ses clients.

La pratique professionnelle de Maître Sandrine GENIN-LAHMAR, avocat en droit de la famille à Reims, lui a permis d’acquérir une compétence et une expérience dans de nombreux domaines d’activités, principalement dans le domaine du droit de la famille que vous soyez mariés, déjà divorcés ou bien que vous viviez en concubinage.

Quels sont les types de procédure de divorce de votre avocat à Reims ?

Sandrine GENIN-LAHMAR intervient dans tous les types de procédure de divorce devant le juge aux affaires familiales, de son introduction jusqu’au prononcé du jugement et son effectivité :

  • Divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage
  • Divorce pour altération du lien conjugal
  • Divorce pour faute

Elle intervient également dans les cas de divorce amiables :

  • Divorce par consentement mutuel par acte d’avocat enregistré par un notaire (sans intervention du juge aux affaires familiales)
  • Divorce amiable judiciaire, c’est-à-dire lorsque la procédure se déroule nécessairement devant le juge aux affaires familiales

Quelles sont les conséquences du divorce pour les enfants ?

Au cours de la procédure engagée, toutes les conséquences du divorce sont envisagées concernant les enfants telles que l’autorité parentale et la résidence des enfants mineurs, le droit de visite et d’hébergement des parents, la pension alimentaire (appelée la contribution à l’entretien et à l’éducation des enfants mineurs et majeurs), mais également les conséquence à l’égard des époux(ses) pour liquider le régime matrimonial : le sort des biens meubles et immeubles (domicile inclus), la prestation compensatoire…

Lorsque les parents ont vécu en concubinage, l’intervention de Sandrine GENIN-LAHMAR tend également à organiser dans les mêmes conditions la garde des enfants mineurs et régler la question de la pension alimentaire.

Sandrine GENIN-LAHMAR privilégie toujours l’entente des parents qui peut être matérialisée par une convention parentale qui sera soumise à l’homologation du juge aux affaires familiales.

A défaut, Sandrine GENIN-LAHMAR rédigera une assignation qui saisira le tribunal judiciaire.

Quoi qu’il en soit, la séparation n’est pas une fatalité, elle se prépare, s’organise lorsqu’elle est impromptue, de manière à ce que les conséquences de la rupture de la vie commune des époux(ses)/parents permettent un apaisement familial.

Sandrine GENIN-LAHMAR vous assiste, vous conseille et vous représente également dans les domaines suivants :

  • En droit de la réparation du dommage corporel
  • En droit civil
  • En droit de la construction
  • En droit pénal
  • En droit des mineurs